Suite à l’article : http://www.revolutionpermanente.fr/Guerre-et-Paix-bourrage-de-crane-en-CM2


Voici une contribution pour  http://www.education.gouv.fr/pid33441/nous-contacter.html#ministre

 

Correction d’un devoir d’histoire et devoir de mémoire  par un ancien du CM2

ROSA et l’extension des ZONES ROUGES à l’ensemble de la Terre

rosaLuxemburg

spartakistes_1919

 

– « Guerre à la guerre » – « Maudite soit la guerre » – « Le pouvoir est maudit »

On croit mourir de leucémie, on meurt par les profiteurs de guerre

Deux zones rouges  sont en menace en plus de celles développées ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_rouge_(s%C3%A9quelles_de_guerre

,

Il s’agit de l’humain et de la planète terre.
L’origine du problème est l’homme œconomicus et sa guerre, celle de l’homme occidental, sa volonté de puissance, son idéologie capitaliste et scientiste qu’il a imposé au monde entier, par la ruse (le bluff de la société de marché) ou par la force.
Les industries de guerre , les profiteurs de guerre  sont à l’origine de ces deux zones rouges ci dessus désignées.
Le salut? ; Il faut rendre illégale la guerre dont son avatar; le capitalisme.

Extrait de :

http://www.cadtm.org/France-Bure-cimetiere-du-progres

« Industrie nucléaire, industrie agricole, mauvaises ressemblances
Beaucoup d’éléments les rapprochent. L’industrialisation agricole n’a pris réellement son essor qu’après la seconde guerre mondiale dans les années 1960 avec en France le grand remembrement, elle n’a précédé la nucléarisation à marche forcée de la France et de quelques autres pays que d’une décennie. Comme le nucléaire civil, elle est aussi issue des techniques développées pour la guerre. C’est à partir des recherches sur les explosifs, les gaz et les machines de guerre qu’ont été inventés les pesticides, l’azote de synthèse, et les engins pétrolivores, à la base de la transformation de l’agriculture paysanne en industrie. Les usines d’engins de combat (tanks, camions 4×4, etc.) ont été à la fin de la Seconde Guerre mondiale rapidement transformées en machines à cracher du tracteur, de la moissonneuse-batteuse, etc. »


Commentaires :  Pour rappel le nucléaire comme la chimie tue surtout après et ailleurs sur plusieurs générations ; c’est cela le très grand crime. Ces guerres durent toujours.
Ce n’est plus seulement « le Grand Crime » écrit par Tolstoï.
Ce n’est plus « seulement » « le crime de Tchernobyl » écrit par Tchertkoff, l’ami de Tolstoï.
C’est le Très Grand Crime contre le génome, en toute impunité, contre le vivant qui se dessine là depuis le 6 Août 1945 ou même depuis l’ère dite « moderne » avec ses soldats industriels comme Monsanto, Bayer Krupp, Dow, Siemens puis Areva, Novartis, Syngenta etc, ses soldats politiciens, scientifiques, universitaires, fonctionnaires, militaires, ses soldats banquiers, actionnaires, économistes, religieux, journalistes et tous les anciens et nouveaux chiens de garde d’un système qui s’effondre, en s’évertuant à avancer vers l’abîme malgré toutes les preuves et avec des œillères criminelles, et ils font leur maximum pour atrophier la pensée, jusqu’à l’extrême limite de leur bêtise qui est déjà incommensurable.
La véritable « Barbarie » s’est arrêtée le 8 mai 1945 et c’est le 6 Aout de la même année qu’elle a repris le pas. C’est l’impunité du passé qui explique le présent.

&&&&&&&&&&&&

Pharmacochimie exemples :

https://p6.storage.canalblog.com/65/46/706004/121868735.pdf

&&&&&&&&&&&&

Extrait de :

http://partage-le.com/2018/11/11-novembre-le-triomphe-de-lamnesie-par-fausto-giudice/

« En 1915, depuis la prison où elle était enfermée pour incitation à la désobéissance, Rosa Luxembourg écrivait dans son journal :
« La guerre entre les nations est venue imposer la lutte des classes, le combat fratricide du prolétariat, massacre d’une ampleur sans précédent. Ces millions de morts, neuf sur dix sont des ouvriers et des paysans, c’est une guerre inédite, industrielle, déclenchée au nom du nationalisme mais menée pour la domination des marchés. Cette guerre ouvre en vérité la voie à la mondialisation du capital, à la conversion de toute richesse , de tout moyen de production en marchandise et en action boursière. Elle transforme les êtres en matériel humain. C’est l’avenir d’un socialisme humaniste que cette guerre est en train de détruire ».


Vu dans documentaire france3
« 14–18 : refuser la guerre » : https://www.dailymotion.com/video/x3e0tly

et « Batailles oubliées de l’Afrique » :

http://webdoc.rfi.fr/grande-guerre-afrique-colonies-1914-1918/

 »

https://lesmoutonsenrages.fr/2018/07/21/14-18-on-croit-mourir-pour-la-patrie-on-meurt-pour-des-industriels/

 

http://partage-le.com/2018/11/la-decroissance-doit-etre-une-lutte-revolutionnaire-un-entretien-avec-max-wilbert/

 

https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-anselme/blog/101114/1914-1918-les-vraies-raisons-de-la-boucherie

 

&&&&&&&&&&&&


L’incendie radioactif qui cache la forêt (suite de « La forêt de yablokov »)

C’était le 26 Avril 2008 à Genève
Le Pr Yablokov s’adresse aux vigies devant l’OMS (www.independentwho.org). Il est traduit par Wladimir Tchertkoff:
« Pr Alexei YABLOKOV écologue : – Au moment d’évaluer les conséquences de Tchernobyl, nous nous sommes heurtés à la falsification gouvernementale des données. Gouvernementale et internationale. L’Organisation mondiale de la santé ne nous dit pas la vérité, parce qu’elle est liée à l’AIEA par le scandaleux accord de 1959. – C’est une situation extraordinaire, qui nécessite des mesures extraordinaires pour y mettre fin. Je suis enthousiasmé par ce que vous faites. Votre vigie permanente est une action très inhabituelle, très forte… elle est tout à fait fantastique, il faut absolument la continuer. Nous devons obliger l’Organisation mondiale de la santé de dire la vérité, c’est-à-dire de rompre cet accord. – Il y a un deuxième sens à votre action, dont vous n’êtes peut-être même pas conscients. C’est l’importance de votre vigie pour les pays victimes, pour la Biélorussie, pour la Russie, pour l’Ukraine. Pour nous qui combattons pour la vérité dans ces pays, c’est très important, – cela nous donne une force énorme, une force nouvelle : le fait de savoir que vous êtes là, que chaque jour, ne serait-ce qu’une seule personne est présente ici. Cela nous dit que nous ne sommes pas seuls avec ce malheur. Que le monde nous entend, qu’il nous voit, qu’une nouvelle humanité se lève. » http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134995 (mort pour l’Europe)

%%%%%%%%%%%%

« Le physique de Yablokov est impressionnant ; c’est un géant, ses sourcils sont aussi épais qu’une forêt. »

En 2014, un autre forum sur les conséquences génétiques sur le vivant avait eu lieu en même place à quelques encablures de l’OMS.http://independentwho.org/fr/2014/09/21/forum-effets-genetiques/


Le scientifique  Timothy Mousseau y exposa ses travaux, il faisait remarquer  les dommages sur l’ADN et sur le ralentissement de la croissance de tout organisme vivant, son propos portait sur les modifications sur les animaux et les arbres.


Extrait des Actes du forum sur les effets génétiques des rayonnements ionisants :
p88 « Les arbres montrent continuellement les effets étranges de leur développement. Ce sont des pins sylvestres, ils devraient être grands et droits, mais dans les zones très contaminées on voit toutes sortes de modèles de croissance vraiment inhabituelles causées soit par la toxicité directe soit par l’effet mutagène du rayonnement.
On voit également une différence dans la qualité[densité etc] et la couleur du bois. »[...]
et quand nous avons prélevé des échantillons de 300 arbres et examiné les modèles de croissance, voilà de nouveau les effets négatifs dramatiques sur la croissance suite au désastre de Tchernobyl, qui ont tendance à ressurgir dans les années de sécheresse.[...]
p89 « Dans la forêt rousse…Ces troncs d’arbres, qui étaient là depuis plus de 15 ans déjà, ne s’était pas du tout décomposés, ils étaient plutôt intacts »[...]
« nous avons constaté que le taux de décomposition, la vitesse à laquelle la matière avait été décomposée par les bactéries, était bien plus basse dans les zones à forte contamination. »
« le rayonnement avait une incidence sur l’activité microbienne. C’est très grave puisque cette décomposition naturelle permet le recyclage des nutriments dans l’écosystème [régénération de l'humus etc] et donc cela a potentiellement une conséquence sur tout l’écosystème et peut-être en partie responsable de la croissance plus lente des arbres que nous voyons aussi dans certaines zones. ».[...]
p92″…le résultat principal, contrairement aux rapports rapports gouvernementaux comme celui du forum Tchernobyl ou de l’UNSCEAR, c’est qu’il y a une énorme quantité d’informations démontrant les conséquences, les dommages à tous les niveaux de l’organisation biologique, de l’ADN aux individus, aux espèce, aux populations, à l’écosystème. [prouvés de longue date Cf Jean Rostand etc]. Maintenant il y a beaucoup de données qui démontrent ces effets, et il faut leur accorder plus d’attention, les prendre avec considération lorsqu’on  commence à réfléchir aux effets des rayonnements. »
La radioactivité est toujours là et grandie, parmi ses conséquences il y a le fait que les risques d’incendie se multiplient dans les zones contaminées et il y a à nouveau une redistribution « automatique  » de pollution radioactive dans l’atmosphère :
« Depuis l’accident de 1986, les forêts alentour sont fortement contaminées au césium 137. Cet élément radioactif est particulièrement concentré dans la litière, c’est-à-dire les aiguilles et le feuilles agglomérées au sol, mais le bois en contient également. Lorsque la forêt brûle, cette radioactivité se retrouve en suspension dans l’air et peut alors voyager au gré du vent et des pluies. Si la chaleur de l’incendie est particulièrement forte, alors même la litière, d’ordinaire plus humide, peut s’embraser et libérer de la radioactivité.
L’IRSN s’est déjà intéressé à ce sujet parce que les incendies sont fréquents dans cette région de l’Ukraine. D’ordinaire, les plus gros épisodes surviennent entre août et septembre. Il sont d’ailleurs de plus en plus communs car les bois sont de moins en moins bien entretenus. En 2002, 2008 et 2010, nous avons assisté à des incendies spectaculaires dans la même zone, avec des surfaces considérables et de nombreux foyers. Dans les semaines qui ont suivi, nous avons alors pu constater un niveau de radiation dans l’air français, trois fois supérieur à la normale avec 1,5 microbecquerel par mètre cube, contre 0,5 habituellement. »
« Pourtant, comme à son habitude, l’IRSN se veut rassurant, déclarant que malgré le risque de triplement de la radioactivité mesuré dans l’air : « on ne peut pas parler d’impact sur la santé publique »

%%%%%%%%%%%

voir aussi ;http://www.slate.fr/monde/85211/arbres-pourrissent-pas-tchernobyl-danger-nucl%C3%A9aire


[Notes commentaire sur le texte : Malheureusement il y a déni sur déni pour les malformations, et tous les problèmes de santé sont minimisés ou étouffés. On voit que l’auteur se moque à la fin du texte, Slate est aussi loin d’être du journalisme indépendant...]

%%%%%%%%%%%

Voir aussi

http://www.sortirdunucleaire.org/Incendies-a-Tchernobyl-la-radioactivite-remise-en

http://blog.mondediplo.net/2011-04-29-Tchernobyl-en-Bielorussie

 

%%%%%%%%%%%%%%%%


Les forces manquantes
Un des buts était de faire un troisième forum avec les victimes (toutes catégories (professionnels du nucléaire) de la santé -accident-guerre etc (voir aussi des rayonnements non ionisants) à reprendre par d’autres groupes citoyens car stratégique pour compléter les autres forum citoyen et faire prendre conscience de faire stopper toute activité nucléaire rapidement sous menace de désastres encore plus grands que ceux existants.

Avis aux amateurs…
et professionnels…« J’interviendrai pour protéger les personnes si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité… »

%%%%%%%%%%%%

L’alerte de la CRIIRAD sur le danger de l’ionisation volontaire des aliments à ne pas confondre avec la contamination radioactive rappelait aussi cette « propriété » de soumettre   « délibérément   à   traitement coûteux   dans   des   installations   spécialisées   afin d’améliorer  leur  conservation  et/ou  de  détruire  les insectes, parasites et microbes qu’ils contiennent. Le  traitement  consiste  à  exposer  l’aliment  à  un  flux  de rayonnements ionisants… »
extrait de :

http://www.criirad.org/actualites/dossiers2005/irradiationaliments/docinfocriiradirradiat.pdf

 

&&&&&&&&&&&&&&&&

AOÛT 2018

http://www.fukushima-blog.com/2018/08/incendies-en-californie-et-radiations-nucleaires.html

 

&&&&&&&&&&

NOVEMBRE 2018

https://aipri.blogspot.com/2018/11/californie-burning.html

Californie burning